ActiBuro 2 - 100 chemin de l'Aumône Vieille - 13400 Aubagne - Tél : 04 84 83 01 25
Autrefois, en prévention des caries dentaires, on administrait systématiquement aux enfants, dès la naissance, des gouttes ou des comprimés de fluor. Cette pratique est depuis peu de temps suspendue par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.
Cet arrêt s’explique notamment par l’amélioration de l’hygiène bucco-dentaire qui a permis une forte régression des caries chez les jeunes enfants au cours des vingt dernières années. Parallèlement, les sources de fluor se sont également multipliées et diversifiées et délivrent une dose suffisante : eau du robinet, sel de table fluoré, eau minérale, dentifrices, gels…
le-fluor
Surdose de fluor :
Le fluor exerce un effet préventif vis-à-vis des caries, cependant, à forte dose, il produit l’effet inverse et peut provoquer une fluorose : l’émail devient poreux, les dents se fragilisent et des lésions ou tâches peuvent apparaître.
En administrant du fluor dès la naissance, on pensait favoriser la minéralisation des germes dentaires. On sait aujourd’hui que le fluor est plus efficace lorsqu’il est administré après l’éruption dentaire par voie locale et non générale car il exerce un effet protecteur plus important.
Les carences en fluor :
De la naissance jusqu’à 6 mois, on ne prescrit plus de façon systématique du fluor.
Après 6 mois, on a constaté que 20 à 30% des enfants totalisaient près de 80% des caries. Ces enfants sont dit « à risque élevé de caries ». Ils sont souvent issus de milieux défavorisés, présentent une hygiène dentaire déficiente et de mauvaises habitudes alimentaires.
Ces enfants peuvent être dépistés et bénéficier d’une prescription de fluor par voie orale (ou générale). Pour les autres, ce traitement a été abandonné.

Ces informations vous sont présentées par les chirurgiens-dentistes de Dentifree, centre dentaire à Marseille dédié aux implants dentaires.

Retour