ActiBuro 2 - 100 chemin de l'Aumône Vieille - 13400 Aubagne - Tél : 04 84 83 01 25
Les méthodes utilisant la mise en charge immédiate sont des techniques chirurgicales spécifiques. Elles permettent de gagner du temps tout en conservant le même taux de réussite. Ces techniques consistent à fixer une prothèse provisoire immédiatement, très peu de temps après la chirurgie.
Qu’est ce que la mise en charge immédiate ?
• Pour la plupart des cas cliniques, il est indispensable d’attendre 2 à 4 mois après la chirurgie, avant de poser une prothèse sur implant. Ce délais est nécessaire puisqu’il permet l’ostéointégration.
• Dans le but d’obtenir une parfaite intégration à l’os, l’implant dentaire ne doit pas être sollicité pendant cette période, afin d’éviter les risques d’échec.
• Pour certains cas propices, le chirurgien-dentiste à la possibilité de fixer une prothèse provisoire sur les implants, très rapidement : c’est ce que l’on appel la mise en charge immédiate.
• Cette technique de mise en charge immédiate est possible uniquement dans certains cas et sous certaines conditions. En effet, cette méthode peut mobiliser l’implant dentaire, ce qui risque de limiter l’ostéointégration.
Le cas des édentés complets
• Afin de traiter les édentés complets, il est nécessaire de poser de 4 à 10 implants dentaire, selon les cas cliniques.
• Pour les cas adaptés, et si les implants dentaires sont très stables, à la fin de la chirurgie il est envisageable de prendre une empreinte. Le but étant de mettre en place un bridge fixe provisoire, et cela dans un délais de 24 à 72 heures à la chirurgie.
• Après avoir placé le bridge, il est primordial de ne pas exercer de pressions importantes, pendant 2 à 4 mois.
• Il est donc recommandé de ne pas mâcher d’aliments durs (pains, viandes…) mais il est conseillé de favoriser une alimentation molle (pâtes, légumes, viande hachée, poissons, purées…).  Ces instructions doivent être rigoureusement respectées.

A retenir

• Le but de la mise en charge immédiate est d’avoir de suite un certain confort et d’éviter aux patients de porter une prothèse amovible instable, durant la période de cicatrisation des implants. Le but de cette technique n’est donc pas d’immédiatement mastiquer sur les prothèses provisoires.
• Pour profiter de cette technique, demandez l’avis de votre chirurgien-dentiste, afin qu’il détermine si votre cas y est favorable.

Le centre dentaire Dentifree, situé à Marseille (13), est à votre disposition pour toute demande de renseignement liée à la pose d’implant dentaire.

Retour